Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Ces 11 animations ludiques transmettent des connaissances et des compétences utiles pour petits et grands. Enfants, adolescents, enseignants, parents et vous qui avez la responsabilité de jeunes, ce matériel pédagogique est pour vous !
Ces vidéos abordent des thématiques essentielles dans la lutte contre la violence, telles que la peur, sa gestion et sa fonction, l’affirmation de soi, la définition de ses limites, les différents types de violence, le respect de son corps, le droit de se défendre et le fait de porter secours.
Bon visionnage !

 

Vidéos réalisées avec le soutien de la Fondation Gandur pour la Jeunesse.

J’écoute ma peur

Apprends à connaître ta peur. Elle est bonne conseillère et utile. La peur est un signal de danger. Ecoute ce signal, contrôle ta peur en respirant, demande-toi tout de suite pourquoi tu as peur et essaye de découvrir le danger au plus vite afin de l’éviter.

J’ai de la valeur

Qui a le plus de valeur ? La personne jeune, ou la moins jeune ? La grande ou la petite ? La rapide ou la lente ? La cosmonaute ou l’électricien ?

Pour que tout fonctionne, nous avons besoin des autres. Il est important de reconnaître sa propre valeur et celle des autres. Chacun de nous est donc unique, formidable et merveilleux !

Je connais mes limites

Un enfant éduqué est sage, fait toujours ce qu’un adulte lui dit et sans protester. Mais que faire si un adulte te demande quelque chose de bizarre ? Tu peux peut-être te sentir mal car on t’a toujours appris à obéir aux grandes personnes. Alors pose-toi la question : est-ce un adulte de confiance ? est-ce qu’on t’obligerait à faire quelque chose qui te ferait du mal ? Si ta petite voix te dit « méfie-toi », écoute-la. Si tu as un doute, demande à un adulte de confiance.

Mon corps

Tu es une personne unique et merveilleuse. Tu as des droits et tu as droit au respect tout comme tu dois respecter les autres. Ton corps t’appartient à toi seul. Si quelqu’un veut te toucher et que tu ne le veux pas, tu as le droit et tu dois dire NON ! Si quelqu’un te touche quand même et que cela te dérange ou te dégoûte, il faut toujours oser le dire. Si ta petite voix te dit « je n’aime pas », dis non et va en parler à un adulte de confiance.

Je reconnais la violence

La violence, on l’imagine comme dans les films, mais elle peut prendre bien des formes. Elle peut être physique, verbale, morale, auditive, visuelle ou encore sexuelle. Elle peut exister aussi bien à l’extérieur, qu’à l’intérieur de la maison. Les formes de la violence ne sont pas toujours simples à identifier.

Alors si tu penses subir de la violence, parles-en à un adulte de confiance !

Et moi, suis-je violent ou violente?

A ton avis, est-ce que toi-même tu peux avoir un comportement violent ? Être violent, ça peut être de faire tomber la trousse d’un camarade de classe à longueur de journée, mais aussi de laisser un copain seul pendant toutes les récrés ou alors dire beaucoup de vilains mots. Il faut prendre conscience qu’on peut tous être parfois violent et qu’on risque de faire souffrir d’autres personnes sans nous en rendre compte.

Donc souviens-toi de cette chose toute simple : Ne fais pas à quelqu’un ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse !

Je sais partir 

Comment réagir si on se retrouve face à quelqu’un qui nous veut du mal ? On a le cœur qui bat à toute vitesse, on a peur, c’est la panique dans notre tête, on est même parfois pétrifié. Que faire ? Se défendre ? Crier « au secours » ? Mais ici, le meilleur moyen de se défendre, c’est partir. Pars en courant et réfugie-toi dans un endroit où il y a du monde.

« Le plus beau combat, c’est celui que tu as réussi à éviter. »

Je sais demander de l’aide

En cas de danger, il faut que tu demandes de l’aide le plus fort possible. Ensuite file tout droit dans un lieu sûr et parles-en à quelqu’un. Pas à un ami qui a le même âge que toi, à un adulte de confiance : parents, grand-parents, oncle, tante, maître, maîtresse, médiateurs ou médiatrice, même  à un policier ou une policière. C’est comme si tu te cassais la jambe et que tu n’osais pas montrer la blessure, elle va s’infecter. Alors va chercher de l’aide, il y a plein d’adultes qui savent s’occuper des enfants.

Je connais la loi

Dans chaque pays, il existe ce que l’on appelle des lois. Parmi ces lois, il y en a une qui dit qu’on a le droit de se défendre ainsi que défendre quelqu’un qui est en danger. On appelle ça « la légitime défense ». Mais attention, si on est agressé, il faut utiliser uniquement la force nécessaire pour mettre fin à cette situation. Donc si c’est toi le plus fort, pas de bagarre. Tu peux aussi défendre quelqu’un dont la vie ou la santé est en danger de la même manière que si c’est toi qui étais agressé. Et dès que tu peux partir, pars te réfugier dans un endroit où il y a du monde !

Je sais me défendre

Tu peux te défendre uniquement si ta santé, ta vie ou celle de quelqu’un d’autre est en danger.

Si tu croises quelqu’un qui a de drôles d’intentions, pars, c’est le plus efficace. Si tu ne peux pas, appelle à l’aide de toutes tes forces. Et si ça ne suffit pas, ne te laisse pas faire. Les gens qui se défendent énergiquement mettent souvent leur agresseur en fuite. Avec la pointe de tes doigts, pique les yeux de ton agresseur ou alors donne des coups de pied dans le sexe. Et dès que tu peux partir, va te mettre en sécurité dans un lieu où il y a du monde.

Je sais porter secours

Il peut arriver que quelqu’un tourne autour d’un de tes amis. Tu as remarqué que quelque chose n’allait pas, mais tu es peut-être seul. Alors observe bien ce qu’il se passe et écoute ton intuition. Tout d’abord, demande fermement à l’agresseur d’arrêter. Ensuite appelle au secours. Si tes amis ne sont pas trop loin, dis leur d’aller chercher de l’aide. Ou alors toi-même, va chercher un adulte ou appelle la police. Mais fais bien attention à ne pas te mettre inutilement en danger !

As-tu besoin d’aide ou de réponses à des questions?